Actualités

Le Togo se lance dans la professionnalisation du breaking

 

Dans le cadre de son engagement à promouvoir le breaking comme discipline sportive à part entière, le Togo vient de lancer un programme ambitieux de formation des entraîneurs de breaking. L’événement, qui a débuté le 15 février à Lomé, est supervisé par l’expert international Max de la Fédération Internationale de Danse Sportive (WDSF). La formation, qui se déroulera jusqu’au 19 février 2024, vise à élever le niveau de professionnalisme dans le domaine du breakdance au Togo.

 

Lors de la première journée de formation, les participants ont exprimé un enthousiasme palpable en abordant un large éventail de sujets, des règles et critères du breaking aux dernières tendances et exigences de la discipline. Cette initiative revêt une importance capitale, notamment avec l’admission du breaking aux Jeux Olympiques de Paris 2024, témoignant ainsi de l’évolution majeure du breakdance vers la reconnaissance olympique.

L’expert international Joao Mario Oliveira Freitas, plus connu sous le nom de Bboy Max, joue un rôle central dans ce programme de formation. Avec une expérience remarquable dans le monde de la danse, Max apporte son expertise en tant que juge et animateur lors d’événements de breaking à travers le monde. Sa présence à cette formation est une occasion précieuse pour les entraîneurs togolais de bénéficier de conseils avisés et de se connecter à un réseau mondial de professionnels de la danse. Cette formation marque ainsi une étape cruciale dans la professionnalisation du breaking au Togo et ouvre de nouvelles perspectives pour l’avenir de cette discipline dynamique.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page