Actualités

Togo : la HAAC sort de sa réserve

 

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ( HAAC ) a émis le Communiqué N°07 /HAAC/2023, exprimant sa préoccupation face au non-respect persistant des règles professionnelles et éthiques par certains médias, qu’ils soient de presse écrite, audiovisuelle ou en ligne. Cette situation a été observée depuis quelques semaines et soulève des inquiétudes quant aux conséquences de ces manquements sur le paysage médiatique.

 

Dans le cadre de l’exercice du métier de journaliste ou d’animateur d’émissions-débats ou d’émissions interactives, il est impératif de respecter les règles législatives et réglementaires, ainsi que les principes déontologiques et éthiques qui guident la profession. Malheureusement, certains articles, propos et déclarations relayés par ces médias contiennent des affirmations non fondées, des informations erronées et des déclarations dépourvues de preuves tangibles. De plus, le ton souvent empreint de mépris, d’injures et de dérisions nuit à la qualité et à l’intégrité de l’information diffusée.

 

Dans ce contexte, la HAAC réitère son appel au professionnalisme et à la responsabilité sociale des journalistes et animateurs. Dans une période marquée par des enjeux critiques sur le plan sécuritaire, leur rôle en tant que médiateurs sociaux est d’autant plus crucial. Ils ont la responsabilité de contribuer à la promotion de la paix, de la sécurité et du vivre-ensemble au sein de la société, en vue de favoriser le développement à l’échelle nationale, régionale et internationale.

 

Le président de la HAAC, Pitalounani TELOU, exhorte les directeurs de publication, ainsi que les directeurs des radios et télévisions, à respecter rigoureusement les recommandations formulées dans ce communiqué. Le respect des principes éthiques et déontologiques, ainsi que la vérification rigoureuse des informations avant leur diffusion, sont essentiels pour préserver l’intégrité du journalisme et la confiance du public envers les médias.

 

Ce communiqué, émis depuis Lomé le 21 août 2023, met en lumière la nécessité d’une presse responsable et engagée, apte à jouer son rôle de quatrième pouvoir dans le respect des normes éthiques et professionnelles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page