Actualités

URGENT : première déclaration de Bazoum après le coup d’Etat

Déclaration de Bazoum sur Twitter - Massaoudou chef d'un Gouvernement de Résistance

Dans les premières heures du jeudi 27 juillet, Mohamed Bazoum a réagi à la situation sur Twitter. Il a assuré que les acquis obtenus grâce à de dures luttes seraient préservés et que tous les Nigériens attachés à la démocratie et à la liberté veilleraient à cela. Ce message a été également relayé sur le compte de la présidence nigérienne.

 

Dans une série de messages publiés sur les réseaux sociaux, le ministre des Affaires étrangères, Hassoumi Massoudou, s’est présenté comme le « chef du gouvernement par intérim » et a lancé un appel à tous les démocrates et patriotes pour faire échouer cette aventure porteuse de périls pour le pays. Au micro de France 24, il a déclaré que selon lui, il n’y avait pas de fait accompli.

Le jeudi matin, une source de la présidence a déclaré à Jeune Afrique que le coup d’État n’était pas encore totalement accompli, et que le président Bazoum restait en place. Mohamed Bazoum et son ministre des Affaires étrangères, Hassoumi Massaoudou, qui est désormais le chef d’un gouvernement de résistance au coup d’État, espèrent toujours obtenir le soutien d’une partie de l’armée nigérienne, qui se désolidariserait du CNSP.

 

Cette prise de pouvoir annoncée par l’armée a pris de court l’entourage de Mohamed Bazoum, qui comptait encore récemment sur le soutien d’une armée jugée loyale pour renverser la situation. Par ailleurs, une médiation de la CEDEAO était en cours, avec la visite prévue du président béninois, Patrice Talon, à Niamey le 27 juillet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page