Actualités

Togo/En panne d’initiative, le gouvernement se défonce sur la population : un  18ème poste de péage à Kémérida

Dans un communiqué en date du 03 juillet 2023, la ministre des Travaux publics Zouréhatou Kassah-Traoré avance qu’ « il est porté à la connaissance des usagers du tronçon Kara-Frontière Bénin, que les travaux de construction du nouveau poste de péage, sis à Kémérida au PK 16+100 sont entièrement achevés. La mise en exploitation de ce poste de péage pour les opérations de perception des droits d’usage de la route en vue du renforcement de la capacité de financement de l’entretien du réseau routier national débutera le vendredi 07 juillet 2023 à 6h 00 min » Pour finir, la ministre dit compter sur la compréhension et le civisme des usagers de ce tronçon et la population riveraine pour le respect des dispositions qui y sont prises à cet effet .

 

Déjà début avril 2023, pendant que les travaux de réaménagement du tronçon Sarakawa-Kanté et Katchamba-Sadori sont toujours en cours, le gouvernement a forcé un poste de péage provisoire. Des kiosques de péage provisoires sont mis en exercice sur ces tronçons depuis le 3 avril. Ces kiosques sont aménagés à Atétou et à Djabignon et sont exploités en attendant l’achèvement des travaux de construction des postes de péage modernes. Ainsi pour ce petit rectangle de pays de 56.600 Km2, on compte désormais dix-huit postes de péage. On rebat les oreilles à loisir que ces postes multiples visent à soutenir le financement des travaux liés au maintien de la qualité et de la durabilité de l’ensemble du réseau routier du pays. Pour ce faire, les engins à deux roues paient 50F et les tricycles 100F. Les véhicules légers et les minibus déboursent 500 F. Les bus de 50 et 65 places versent 1500 F. Les véhicules poids lourds à deux essieux sont à 2500 F, alors que ceux à trois, quatre, cinq essieux doivent verser 3000 F. Les poids lourds à 6 et 7 essieux payeront 3500 F et ceux à huit essieux et plus, déboursent 5000F.Des frais exorbitants qui ne sont payés nulle part si ce n’est au Togo de toutes les curiosités. Comment peut-on acculer son peuple à ce point ? Tout porte à croire que le gouvernement est toujours dans la facilité en enfonçant la population. Qui ne sait pas que la multiplication des postes de péage est source de vie chère ? Que font les autres pays pour développer leurs infrastructures à un niveau plus enviable que le Togo sans forcément saigner leurs populations ? Il est temps de cesser cette pagaille qui consiste à ériger des postes de péage dans tous les coins du pays.

LE CORRECTEUR

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page