Actualités

Togo/Important : voici la liste complète des écoles fermées par le gouvernement

La nouvelle tant redoutée est tombée . Le Professeur Dodzi Kokoroko en charge de l’Education nationale a annoncé le 29 juin la fermeture de nombreux établissements scolaires qui ne respectent pas les normes requises. Cette décision, prise par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, fait suite à une mission visant à mettre à jour la situation des établissements scolaires laïcs et confessionnels.

La mission, menée par une commission d’agrément, s’est déroulée conformément aux textes réglementaires en vigueur. Elle a permis d’établir un répertoire fiable, dynamique et actualisé des établissements privés, répartis en deux catégories.

Tout d’abord, il y a les établissements qui respectent les normes en vigueur et qui pourront accueillir des élèves à la rentrée scolaire 2023-2024.

Ensuite, il y a les établissements en situation irrégulière, considérés comme clandestins. Selon le ministre, ces écoles ne fournissent pas un environnement sécurisé pour l’éducation et l’apprentissage. De plus, elles ne garantissent pas la qualité de l’enseignement conformément à la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Le Professeur Kokoroko explique que ces pratiques compromettent gravement l’avenir des apprenants. Par conséquent, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat a pris ses responsabilités en ordonnant la fermeture de ces établissements scolaires privés clandestins à partir de la rentrée scolaire 2023-2024.

« Les parents sont invités à orienter leurs enfants vers des établissements scolaires qui respectent les normes réglementaires afin de leur garantir une formation de qualité », a déclaré le Professeur Kokoroko.

Au total, 255 établissements de la petite enfance, du primaire, du collège et du lycée, répartis dans toutes les régions éducatives du Togo, sont concernés par cette mesure.

 

 

ETABLISSEMENTS-SCOLAIRES-CLANDESTINS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page