Société

Prurit vulvaire ou sexe qui gratte : que faire?

 

Certaines femmes ont un besoin irrésistible de se gratter le sexe le jour et nuit. Zone très sensible de l’anatomie féminine, la vulve peut être sujette à de fortes démangeaisons. On parle de prurit vulvaire qui constitue un motif assez fréquent de consultation. Docteur Dedé Bénédicta Améwoui, Gynécologue Obstétricienne évoque les causes, et la prévention de ce moment d’inconfort pour la femme

 

La vulve désigne l’ensemble des organes génitaux externes féminins qui protègent l’entrée du vagin. Les démangeaisons de la vulve ou prurit vulvaire sont bénignes dans la plupart des cas, mais le manque d’un traitement adapté peut causer de graves soucis à la femme. La femme de tout âge peut être concernée par le prurit vulvaire.

 

 

Quelles peuvent être les causes ?

 

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ces démangeaisons ou prurits. « Ils peuvent être infectieuses, parasitaires, allergiques, inflammatoires ou oncogènes. Le prurit vulvaire peut également être dû à l’utilisation de produits de toilette non adaptés, certains protèges slips et serviettes hygiéniques. Ces démangeaisons peuvent survenir après un rapport sexuel et peuvent être fréquentes pendant la grossesse», indique Docteur Dedé Bénédicta Améwoui, Gynécologue Obstétricienne.

 

 

 

Comment il se manifeste ?

 

Le prurit vulvaire peut se manifester par « des sensations de brûlure, des douleurs locales, des rougeurs ou des pertes vaginales jaunes, vertes, mousseuses ou épaisses comme du lait caillé. Ces démangeaisons sont gênantes et entraînent un grattage de la région concernée. Ce qui peut provoquer des lésions qui peuvent s’infecter », alerte Docteur Dedé Bénédicta Améwoui. Une complication essentielle du prurit vulvaire est la surinfection des lésions de grattage.

 

 

Que faire en cas de prurit vulvaire ?

En cas de prurit vulvaire, il faut se rendre en consultation. Le spécialiste proposera un traitement adapté. Il pourra faire un prélèvement vulvaire ou vaginal.

 

 

Comment le prévenir ?

 

Le Docteur Dedé Améwoui, Gynécologue Obstétricienne recommande qu’il est important « d’avoir une bonne hygiène intime, d’éviter de se gratter et d’éviter de porter des sous-vêtements trop serrés. Toutes les muqueuses du vagin et de la vulve sont très sensibles et c’est pourquoi il est important d’en prendre soin. Aux hommes, bien se laver les mains avant tout acte sexuel. »

 

 

Santé éducation

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page