Politique

Togo/ CENI et exclusion des OPS : Dago Yabre n’a-t-il pas mieux à faire ?

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) fait preuve d’une attitude assez curieuse en excluant un opérateur de saisie (OPS) du processus de recensement électoral. Dago Yabre a pris cette décision récemment en se basant sur des accusations d’indiscipline et d’insubordination à l’encontre de l’OPS en question, au sein de la Commission électorale locale indépendante (CELI) de la préfecture de Mô dans la zone 3.

 

Il est regrettable que de telles exclusions aient lieu alors que les opérations de recensement électoral touchent à leur fin. En effet, ce n’est pas la première fois que des OPS sont éjectés du processus de recensement. On peut se demander si le président de la CENI ne devrait pas plutôt se concentrer sur les nombreux dysfonctionnements évoqués sur les réseaux sociaux, auxquels il ne semble pas accorder suffisamment d’attention.

 

Il est essentiel que le président de la CENI concentre ses efforts sur la résolution des problèmes et des préoccupations exprimés par les citoyens, plutôt que de se focaliser sur de petites infractions qui ne nuisent pas à l’intégrité du processus électoral. Il est nécessaire de faire preuve de discernement et de prioriser les véritables enjeux pour assurer des élections justes et transparentes.

 

Il est temps que le président de la CENI mette de côté ces mesures disciplinaires inutiles et se concentre sur les véritables problèmes qui affectent le processus électoral. La population attend de lui des actions concrètes pour garantir des élections crédibles et démocratiques. La proie ne doit pas être négligée au profit de l’ombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page