Actualités

Togo : un corps sans vie repêché dans le bassin d’Adidogome Doganto

 

 

 

En décembre 2022, un jeune homme s’est noyé dans le système de rétention d’eau en construction à Adidogomé Soviepe DOGANTO, près de la station-service Cap.

 

Hier, le 5 juin 2023, un corps sans vie a été découvert flottant dans les eaux du système de rétention d’eau en construction à Adidogomé DOGANTO. La victime est estimée avoir entre 23 et 30 ans. Les pompiers ont été appelés pour récupérer le corps de l’eau.

 

Le corps présente des signes de blessures.

 

La gendarmerie dépêchée sur les lieux a permis aux personnes de venir voir le corps dans l’espoir de l’identifier. Apparemment, la personne retrouvée dans l’eau ne réside pas dans le quartier, car personne n’a pu la reconnaître. Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun signalement de disparition dans la communauté.

 

Compte tenu de l’état du corps et de la présence de blessures, on soupçonne qu’il s’agit d’un meurtre et que le corps a été jeté dans l’eau.

 

Qui aurait pu commettre un tel crime ?

 

S’agit-il d’une noyade ?

 

La survenue de deux corps au même endroit en l’espace de six mois devrait alerter les autorités de ce pays.

 

Ce système de rétention d’eau pose deux problèmes à travers ces deux victimes : la noyade et un lieu potentiel de meurtre.

 

Nous exhortons les autorités à mobiliser tous les moyens nécessaires pour accélérer l’achèvement de ce système de rétention d’eau de pluie.

 

Pour assurer la sécurité du système de rétention d’eau de DOGANTO, les mesures suivantes doivent être mises en place :

 

Installation de lampadaires tout autour de la zone

Mise en place d’un système de sauvetage rapide en cas de noyade

Présence constante de deux gendarmes d’ADIDOGOMÉ pour assurer la sécurité du site pendant la nuit

Nous déplorons la lenteur des travaux de finition à cet endroit.

 

Tous les efforts doivent être faits pour éviter que l’on ne retrouve plus jamais de corps dans les eaux de DOGANTO à Adidogomé.

 

La vie humaine est sacrée, et toute infrastructure mise en place par le pouvoir public doit prioriser la sécurité des citoyens.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page