Politique

Togo : un homme de Dieu appelle à l’union de l’opposition

L’évangéliste Emmanuel Koffi Djogbéma a récemment pris la parole à Lomé pour transmettre un message aux opposants politiques, soulignant que seule leur union face au pouvoir en place peut résoudre les problèmes qui affligent la société togolaise.

 

Le samedi 3 juin 2023, dans un restaurant de la capitale, cet homme de foi a convié la presse pour partager un message qu’il affirme avoir reçu de l’Éternel et destiné à la classe politique de l’opposition. Sans détour, il a plaidé en faveur de l’unité de l’opposition.

 

Selon lui, afin que le Togo puisse se développer, mettre fin à la crise sociopolitique récurrente et renouer avec le progrès, il est essentiel que les opposants unissent leurs forces face au pouvoir en place depuis cinquante ans.

 

« Il ne devrait y avoir que deux courants dans notre pays, comme c’est le cas en France avec la droite et la gauche, ou aux États-Unis avec les Républicains et les démocrates », explique-t-il, soulignant que « rien de positif ni de concret ne peut être réalisé dans la division ». Ce constat est universel et intemporel.

 

  1. Djogbema lance cet appel en amont des élections législatives et régionales actuellement préparées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

Il convient de rappeler que ce responsable de l’Association « Si le cœur change le monde change » avait précédemment appelé, en octobre 2021, au rapatriement de la dépouille de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo, assassiné le 13 janvier 1963 et inhumé à Agoué, au Bénin. Cette action courageuse, insiste-t-il, serait le déclencheur d’une véritable réconciliation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page