Actualités

Togo/ LONATO : un autre scandale qui éclabousse la République de Faure Gnassingbé

 

 

 

La nuit des longs couteaux se poursuit

 

Tout le monde connaît la direction de la Loterie Nationale Togolaise (LONATO) à Lomé. C’est un somptueux immeuble à étage qui rivalise de grandeur avec une autre bâtisse d’une égérie de la République à Nyékonakpoè. C’est sous l’ancien DG Pekemsi que ce joyau de la LONATO a été réalisé. Aujourd’hui, rien ne va dans cet immeuble qui selon des informations dignes de foi serait mal exécuté. Comment en est-on arrivé là dans la mesure où l’exécution des travaux serait faite selon la procédure et l’ouvrage jugé conforme a été réceptionné? A en croire des sources concordantes, des anomalies seraient constatées et une contre-expertise a été commandée. C’est celle-ci qui aurait fait découvrir le probable pot aux roses.

 

Des responsabilités

La contre-expertise ayant constaté des failles dans la construction, il fallait situer les responsabilités. Les acteurs ont été vite trouvés. L’immeuble a été réalisé par la Société Centro codirigée par le couple Kao et Passayi. Les choses sont allées vite. Ils auraient été déjà confrontés et le dossier envoyé à la Justice. Si, sur les autres dossiers, on notait cette célérité ! Les sieurs Kao et Passayi risquent gros, si les faits à eux reprochés s’avéraient.

 

 

 

Règlement de comptes

 

A chaque fois que des citoyens font face à la puissance de l’Etat, on a vite fait de parler de règlement de comptes. Devant la justice, tout le monde est appelé à faire valoir ses droits. Mais notre Justice étant ce qu’elle est, les citoyens ne lui font pas confiance. Si les deux accusés ne se reprochent rien, ils peuvent à leur tour demander une contre-expertise. Mais là où il y a le hic, alors que la Justice n’a pas encore planché sur le dossier, nous apprenons que MM. Kao et Passayi seraient sommés de payer des montants qui leur seraient attribués. Sur quelle base alors que le dossier est encore pendant ? S’agissant du soupçon de règlement de comptes, il existerait des indices. C’est ainsi que nous apprenons que l’un des accusés est en conflit avec un proche du PR sur un vaste domaine foncier. Dans les tractations, le nanti de Centro aurait pris le dessus sur le proche de Faure, qui plus est, un ministre influent. Ceci explique cela ? Nous ne sommes pas loin du syndrome CECCO !

 

 

Pourquoi Faure a toujours la main lourde contre ses frères ?

 

 

Nous serons les premiers à applaudir Faure s’il veut mettre de l’ordre dans la gestion du pays. Ce qui n’est malheureusement pas le cas. Ils sont nombreux, ces dossiers économiques et financiers marqués du sceau de l’impunité. Le laxisme dans la gestion des fonds Covid est révélateur du laisser-aller dans la gestion des deniers publics. Alors qu’il laisse les autres s’enrichir sans rendre aucun compte, Faure ne manque aucune occasion de sévir contre ses frères qui lui ont tout donné et qui ne demandent qu’à vivre en paix. La liste est longue. On peut citer pêle-mêle, le DG de CECCO, Bertin Agba (paix à son âme), Pascal Bodjona, M. Kao, l’ancien DG de la Poste (celui-là qui a ouvert la porte de la chasse à la confrérie), Kpatcha, Boko et aujourd’hui MM. Kao et Passayi. A quand la fin ? A y voir de près, Faure éteint seulement ses frères nantis. A croire que ses frères n’ont pas le droit de s’enrichir mais les autres oui. Eux, ils peuvent voler, piller au grand jour. Faure ferme les yeux.

 

 

 

Le nouveau DG de la LONATO n’en est pour rien

 

 

 

Dans la foulée, les mauvaises langues s’en prendraient au nouveau DG de la LONATO accusé d’avoir ouvert le dossier. Nommé fraîchement, il est du devoir de M. Barcola, le nouveau DG, de voir clair dans les dossiers avant de prendre fonction. S’il ne l’avait pas fait, ceuxlà qui l’accusent aujourd’hui seront les mêmes à le critiquer pour avoir protégé le mal. Maintenant que les dossiers noirs de la LONATO sont dévoilés, il faut saluer sa gouvernance et espérer que la justice fasse son travail dans l’intérêt de l’Etat togolais et des utilisateurs de la LONATO. Mais cette affaire est floue. Pourquoi l’Etat a réceptionné l’ouvrage et c’est maintenant qu’il estime qu’il y a des défauts de construction ? Tout porte à croire que c’est la nuit des longs couteaux qui se poursuit. Une cabale contre les frères Kabyè qui émergent.

 

Kao Victoire

 

Source : LA DÉPÊCHE- N°1147 du 24 Mai 2023 (titre changé)

Articles similaires

Un commentaire

  1. On le savait. Il sait que c’est par là que ses problèmes d’Etat vont commencer , je veut dire sa chute; donc il faut déjà étouffer certaines personnes qui n’ont rien avoir avec la corruption à la puissance N du pays. Mais il connait mal ses frères kabyè.
    Nous croyions que Faure serait la solution des problèmes du pays mais Djaaaaaa, c’est lui le trouble fait. Je comprends maintenant pourquoi dans tout le pays du Sud au Nord aucun problème foncier n’a trouvé de solution. il ne cesse de cogner les pauvres populations entre elles. La misère et l’extrême pauvreté nous ronge et lui il nous termine. Vraaaimmmennt, ce n’est pas tout le monde qui doit être chef.
    J’ai fini, venez m’enlever. Tout finira un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page