Politique

Togo: une date annoncée pour les obsèques d’Aboudou Assouma

Le Togo pleure la perte d’un homme d’État éminent, Aboudou Assouma, qui a consacré sa vie à servir le pays. Après une longue maladie, Aboudou Assouma s’est éteint le vendredi 26 mai, laissant derrière lui un héritage d’intégrité et de dévouement.

Né en 1945, Aboudou Assouma a fait ses études primaires et secondaires à Kara avant de partir en France pour poursuivre ses études supérieures. Fort de son bagage académique, il est revenu au Togo pour intégrer le système judiciaire et politique, où il a occupé des postes de responsabilité sous le règne du Général Eyadéma. Sa carrière a été marquée par des rôles tels que juge d’instruction, substitut du Procureur de la République et Procureur de la République.

En janvier 1992, Aboudou Assouma a été nommé ministre délégué chargé des Forces armées togolaises, témoignant de sa contribution au renforcement des institutions de sécurité du pays. En mars 1993, il est devenu Procureur général près la Cour d’appel de Lomé, consolidant ainsi son expertise juridique et sa compréhension du système judiciaire.

En 2007, le président Faure Gnassingbé a nommé Aboudou Assouma président de la Cour constitutionnelle du Togo, succédant ainsi à Atsu Amega. Pendant ses années à la tête de cette institution cruciale, Aboudou Assouma a pris des décisions importantes, notamment en matière d’élections, qui ont parfois suscité des critiques et des controverses. Sa rigueur intellectuelle et son engagement envers l’État de droit ont marqué son mandat à la Cour constitutionnelle.

Les obsèques d’Aboudou Assouma se dérouleront le lundi 5 juin au cimetière musulman d’Adeticope, selon les rites de l’islam, une religion qu’il a professée tout au long de sa vie. La nation lui rendra un hommage national pour saluer sa contribution exceptionnelle et son dévouement envers le Togo.

Au-delà de ses fonctions officielles, Aboudou Assouma était apprécié pour sa sagesse, sa modestie et sa vision. Sa disparition est une perte immense pour la Cour constitutionnelle et pour le pays tout entier. Le Togo gardera en mémoire son engagement en faveur de la justice et de l’équité, ainsi que son dévouement à la consolidation des institutions démocratiques.

En ces moments de deuil, nous adressons nos sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à toute la nation togolaise. Que son âme repose en paix, et que son héritage continue de guider les générations futures vers un avenir meilleur pour le Togo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page