Opinions

Togo : Zeus Aziadouvo interpelle Faure Gnassingbé  

 

Zeus Aziadouvo dans la parution Liberté N°3823 du mercredi 24 mai 2023 signe un texte pour interpeller Faure Gnassingbé.

 

 

Monsieur le Président, nous voulons aussi des Dangote au Togo

De tous est connue votre amitié avec le richissime Aliko Dangote,

Vous l’avez associé à plusieurs projets de développement du Togo

L’or de l’humanité qui reste aussi votre grand rêve, tel le tango

Qui résonne dans vos discours et ceux de vos fidèles ayant la cote.

Oui, vous lui avez grandement ouvert toutes les portes de la maison ;

Il y fait des affaires, vendant son ciment partout et à chaque saison.

Il s’est vu offrir des permis d’exploration des phosphates carbonatés

Après avoir conclu l’accord relatif à la production d’engrais phosphaté.

Monsieur le Président, votre admiration pour Aliko est sans tache

Et vous êtes allés ce 22 mai consacrer solennellement sa raffinerie.

Vous étiez très séduit par le projet, votre regard étant sans relâche

Sur cette œuvre réalisée par un seul individu qui n’est pas de Tyrie.

Monsieur le Président, nous voulons aussi avoir des Dangote au Togo !

Vous seul ne pouvez pas faire des villes de Mango ou Bafilo San Diego.

Vous avez donc besoin du secteur privé fort pour créer des entreprises,

Pour offrir de l’emploi à la foule de jeunes qui finissent par lâcher prise.

Quel est l’homme d’affaires togolais qui, ici et ailleurs, fait votre fierté?

Combien sont-ils à bénéficier de la promotion de vos gouvernements?

Beaucoup ne sont-ils pas persécutés parce que s’éloignant de la minorité?

Ne sont-ils pas envoyés loin où peu de gens assistent à leur enterrement?

Monsieur le Président, nous voulons aussi avoir au Togo des Dangote !

Faites libérer l’espace économique et donner à tous les mêmes chances !

Le chantier est vaste et vous seul ne pouvez le faire malgré vos croyances ;

Tout semble bloqué, l’argent ne circule plus, la misère se pointe à la côte.

 

Zeus AZIADOUVO

Liberté N°3823 du mercredi 24 mai 2023

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page