Actualités

« Halte à la tentative d’anéantissement des médias critiques. Ramenez-nous Ferdinand Ayité »

 

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), réunie en conférence des présidents ce mercredi 8 mars 2023, a étudié avec une attention particulière l’information relative à la disparition du Journaliste Ferdinand AYITE. En effet, les réseaux sociaux font circuler depuis le mardi 7 mars 2023, des informations sur la disparition de M. Ferdinand AYITE alors que ce dernier est convoquée par le SCRIC dans la journée du dimanche 5 mars 2023 à 15h. Aux dernières nouvelles, et dans un tweet qui serait publié par M. Ferdinand AYITE  lui-même, il  donne un signe de vie et rassure les Togolais qui s’inquiètent pour lui depuis le dimanche 5 mars 2023. Il dit être relativement bien portant malgré l’effroyable épreuve subit, l’obligeant à se mettre à l’abri du danger pour l’instant.

La DMK est très préoccupée par cette nouvelle  de la persécution du journaliste Ferdinand AYITE qui l’oblige ainsi à se mettre à l’abri et exige du gouvernement de Faure Gnassingbé, toute la lumière sur le danger qu’a perçu le journaliste Ferdinand AYITE derrière la convocation qui lui est adressée ce dimanche dernier.

La DMK s’indigne de cette  politique de silence que le gouvernement de Faure Gnassingbé veut imposer à tous et la restriction des libertés publiques et de parole qui caractérise ce pouvoir qui devient de plus en plus dangereux et menaçant pour l’ensemble des Togolais.

La DMK s’étonne qu’au moment où le gouvernement de Faure Gnassingbé peine à créer les conditions d’une cohésion nationale afin d’amener les Togolais à soutenir leurs forces de défense et de sécurité ( FDS ) durement confrontées aux  attaques terroristes qui endeuillent tous les jours notre pays, il se permet de commettre encore des actes qui révoltent plus d’un.

La DMK avertit le gouvernement de Faure Gnassingbé qu’il sera tenu pour responsable de tout ce qui pourrait arriver à M. Ferdinand AYITE, sa famille et ses collaborateurs.

En aucun cas M. Ferdinand AYITE ne doit être la énième proie du régime Togolais qui cherche à détruire toutes les figures emblématiques et qualitatives de notre pays. Disons tous ASSEZ!  à cette tentative  planifiée de la dictature cinquantenaire des Gnassingbé qui cherche à détruire toutes les presses critiques et discordantes dans notre pays.

La DMK interpelle les représentations diplomatiques dans notre pays et plus particulièrement le groupe des 5 Ambassadeurs à savoir l’Union Européenne, l’Allemagne, la France, les États-Unis et le Système des Nations Unies pour qu’ils amènent le gouvernement de Faure Gnassingbé à abandonner son projet d’élimination de Ferdinand AYITE, et à cesser la persécution des journalistes.

Évitons à M. Ferdinand AYITE, le sort de Norbert ZONGO du Burkina Faso de Martinez ZOGO du  Caméroun.

La DMK invite les populations Togolaises dans toutes leurs composantes notamment les médias, les organisations de défense des Droits humains sur le plan national et international, les syndicats de tous les secteurs d’activités et les masses populaires à l’intérieur comme dans la diaspora à se mobiliser partout où elles se trouvent, pour faire  échec à ce qui s’apparente à un plan machiavélique d’élimination de Ferdinand AYITE.

 

Fait à Lomé, le 9 mars 2023.

 

La Conférence des Présidents.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page