Evènement
A la Une

L’infirmière Anna Qabale Duba fait la fierté de l’Afrique

La soignante kényane, Anna Qabale Duba, vient de remporter à Dubaï, le Aster Guardian Global Nursing Award. Un prix doté de 250 000 dollars que la meilleure infirmière du monde a bien l’intention d’utiliser dans l’amélioration de ses actions. La fondation Qabale Duba, de l’infirmière vise à donner des moyens d’action aux jeunes filles et aux mères.

L’infirmière est adepte de l’éducation sexuelle pour enfants et adultes, et intervient dans l’hôpital central de son comté du nord de son pays. Elle offre ses également dans sa communauté pastorale et dans une école du village de Torbi, la Torbi Pioneer Academy. Depuis quelques années déjà, Anna mène un rude combat contre les violences faites aux femmes.

Une infirmière hors du commun

D’ailleurs, ce sacre n’est pas anodin. En effet, le secteur sur le continent est régulièrement montré du doigt pour la faiblesse de ses budgets ou l’adynamie de ses soignants. Cette consécration vient prendre le contre-pied de ces condamnations.

Anna Qabale Duba est âgée de 31 ans et est titulaire d’une maîtrise en épidémiologie. Elle se démarque par un engagement de longue date dans la lutte contre les mariages précoces, les mutilations génitales féminines et autres dérives. Elle a elle-même subi l’excision à l’âge de 12 ans et échappé au mariage forcé à l’âge de 14. L’infirmière avait été lauréate du Global Citizens’ People’s Choice Award à New York en 2019.

Un honneur pour l’Afrique

L’infirmière a été sélectionnée par un grand jury éminent parmi les 10 finalistes qui avaient été présélectionnés parmi le groupe initial de 24 000 infirmières nominées dans le monde. « Cette victoire est en effet pour mon pays, le Kenya, mon continent africain et toutes les filles des villages de mon comté d’origine, Marsabit », a déclaré Anna Qabale Duba.

Par ailleurs, l’Afrique, dont l’actualité récente ne parle que des violences terroristes et crise alimentaire peut être fière. Reste maintenant que les dirigeants politiques saisissent le flambeau tendu par Anna Qabale Duba. L’Afrique ne doit plus seulement enfanter les meilleures infirmières mais également les meilleurs systèmes de santé.

Akuété Francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page