Société

La pâtisserie a choisi Belinda Titrikou

Jeune, dynamique et créative, elle a les atouts dont a besoin une entrepreneure. Originaire d’Agomé glouzou dans le bas-mono, Ornella Belinda Titrikou est née en 1994 à Lomé. Elle est férue de cuisine et de la pâtisserie. Depuis 2020, elle a sa propre pâtisserie nommée Délices d’Orny.

Après avoir décroché son baccalauréat en 2015, Ornella Belinda Titrikou a poursuivi les études en Brevet de Technicien Supérieur. En 2017, elle obtient son diplôme en secrétariat de direction. De secrétaire de direction, elle est devenue pâtissière et nous l’explique : « Après ma formation, les stages étaient difficiles à trouver. J’ai fait des demandes qui n’ont abouti à rien. Je me suis dit que comme je sais déjà faire la pâtisserie, autant me lancer ».

La pâtisserie dans les veines !

Au vrai, Belinda Titrikou n’a pas suivi de formation en pâtisserie : “Je n’ai pas de parents pâtissiers et je n’ai pas fait de formation pour cela. J’ai le flair pour détecter les ingrédients dans les recettes. J’essaye souvent de créer des recettes ou de les améliorer en jouant sur les ingrédients. Je lis aussi des livres pour me parfaire ».

Le 6 juin 2020, alors que l’épidémie de COVID-19 sévit toujours, Belinda ouvre son entreprise à Agbalepedo, non loin du Lycée 2 Février. À Délices d’Orny, les gâteaux sont faits et livrés sur commande. Belinda Titrikou a finalement trouvé son repère. Ses activités vont bon train. «Les prix des ingrédients ont doublé avec le coronavirus. Nos prix ont aussi légèrement augmenté. Cependant, mes clients ne se plaignent pas vraiment. Ils sont compréhensifs. Chez moi, le rapport qualité/prix y contribue ».

Ornella Belinda TItrikou ne compte pas rester dans le domaine de la pâtisserie. En effet, elle rêve créer un restaurant, en plus. « À Lomé, maintenant, il y a tellement de restaurants, de fast-food qu’il faut bien étudier ce domaine avant d’y entrer. Moi je ne voudrais pas faire comme les autres, mais sortir quelque chose de différent. C’est mon projet d’avenir ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page