Société

Yoto-3 : SCAN-Togo et l’APC offrent des actes de naissances aux élèves en classe d’examen 

 

Un enfant sans acte de naissance, c’est un enfant qui n’existe légalement pas aux yeux de l’Etat et ne pourrait en aucune manière bénéficier de certains services sociaux de base, en l’occurrence une éducation. Dans les contrées du Togo, et même dans la capitale, il existe encore des enfants qui ne dispose pas d’actes de naissance. C’est le cas dans la Préfecture de Yoto notamment dans la Commune Yoto 3. Plusieurs élèves (surtout en classe d’examen, CM2) ne disposent pas du précieux sésame. Seulement, dans quelques mois, ils devraient aller à l’examen du CEPD, or sans acte de naissance, impossible de s’inscrire. Voilà pourquoi, pour leur sauver l’année scolaire, SCAN-Togo (filiale de de HeidelbergCement group) en collaboration avec l’Association Présence Citoyenne (APC) ont répondu favorablement aux appels à l’aide des parents d’élèves et des responsables de l’éducation primaire de la zone. Un demi-millier d’actes de naissances ont été distribué aux élèves de 51 établissements scolaires de Yoto 3.

Ce 30 décembre 2021 a été une journée chargée  pour l’association APC et  le directeur général SCAN Togo. A la faveur de deux cérémonies  organisées à l’EPP Sika-Kondji et Gboto, des élèves bénéficiaires des actes de naissance ont reçu  symboliquement leur précieux document.

En effet, le projet d’établissement d’acte de naissance aux élèves tire son origine  d’un  triste constat fait sur l’absence des pièces chez ces derniers, surtout  chez les apprenants en classe d’examen. Et c’est pour les accompagner dans l’obtention des actes  que des démarches  soutenues par  Scan Togo ont  été entreprises  par  le Président de l’APC Elom Attissogbe, auprès des présidents des tribunaux de la région pour l’établissement des actes de jugement supplétifs, lesquels ont été ensuite transcrits  en acte de naissance.

« Nous avons été saisis par des parents d’élèves de la commune Yoto 3 sur des cas d’élèves qui ne disposent pas d’acte de naissance et qui ne pourront pas passer leur examen du CEPD. Et donc sur la liste qui nous a été envoyée, nous avons sélectionné les élèves du CM2 à qui nous avons fait délivrer des actes de naissance avec l’appui financier de ScanTogo. Nous comptons étendre l’initiative dans toutes les communes de Yoto dès début 2022 surtout que le gouvernement a décrété la gratuité de l’acte de naissance à partir de janvier 2022. Nous venons donc en appui à cette mesure pour aider ceux qui ne disposent pas de ce document et continuerons la sensibilisation dans ce sens », a déclaré Elom Attissogbe, président de l’APC.

 

 

« On a été interpellé par Présence citoyenne en cette fin d’année pour essayer de régulariser  des actes de naissance pour  des élèves du cours primaire, et pour nous c’est une initiative citoyenne  extrêmement importante pour permette à ces bénéficiaires d’exister », s’est réjoui le DG de SCAN- Togo, Eric Goulignac.

 

Pour le représentant du préfet, également chef d’inspection Bas-mono et Yoto, Kounte Kokou, l’établissement et la distribution gratuite des actes aux bénéficiaires marquent un nouveau départ dans leur vie. Le document indique qu’ils sont désormais et officiellement identifiés et pourraient aisément continuer leur vie scolaire et aussi la suite de demande des autres pièces comme la nationalité, la carte d’identité, le passeport et autres.

 

Il a saisi l’occasion pour sensibiliser les parents présents à relayer à leur tour l’information sur l’établissement obligatoire et gratuit à partir de janvier 2022 des actes de naissances aux enfants dans les 45 jours après la naissance.

APC a profité de l’occasion pour sensibiliser les parents sur l’importance de l’acte de naissance dans la vie de chaque individu. Elle leur a rappelé la gratuité de la déclaration et de la délivrance de ce document qui démarre le 1er janvier prochain au Togo.

Créée en 2019, APC promeut le civisme et la citoyenneté. Elle a déjà réalisé plusieurs activités notamment des séances de sensibilisation des conducteurs de taxi-moto et d’engins lourds sur le respect du code de la route. APC a également dès le début de la pandémie au coronavirus, sensibilisé des populations dans le Yoto et à Lomé sur le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page