Economie

Togo : Ces mesures urgentes prises pour atténuer l’inflation

 

L’inflation a opté pour le grand retour. Et le Togo n’est pas épargné. Alors que les revenus des ménages sont durement affectés par la crise sanitaire, les prix des denrées alimentaires ne cessent de grimper au point de retrouver ou de dépasser son niveau de 2011.

Selon le ministre togolais de l’Économie et des Finances Sani Yaya, au sortir du Conseil National du Crédit (CNC) tenu le 23 décembre à Lomé, “pour la première fois depuis 10 ans, le taux d’inflation moyen a atteint un niveau exceptionnel de 4,1% au terme des neuf premiers mois de l’année 2021”. Une tendance haussière qui n’est pas propre qu’au Togo car motivée par la remontée des cours mondiaux tel que l’illustre l’indice des prix des produits alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO). Selon les données, il s’est établi en moyenne à 134,4 points en novembre 2021, soit 1,2 % par rapport à octobre, et une hausse de 27,3 % par rapport à novembre 2020 marquant de fait la quatrième hausse mensuelle consécutive de la valeur de l’Indice, qui atteint son plus haut niveau depuis juin 2011. “(…) Une hausse continue des prix, a indiqué Sani Yaya, dilue le pouvoir d’achat des ménages, décourage l’épargne et l’investissement. Ce qui, en retour, pourrait avoir un impact négatif sur la croissance économique”.

Des mesures ont été à cet effet prises pour “inverser la courbe”. Dans son message de vœux à la Nation jeudi dernier, le président de la République Togolaise, Faure Gnassingbé a pris quelques mesures pour soutenir les  “actions vigoureuses de contrôle des prix” prises au début du second semestre 2021. Entre autres, une avance d’un mois de salaire aux fonctionnaires de l’État dès cette semaine. “J’ai instruit le gouvernement d’accorder aux fonctionnaires des secteurs public et parapublic et aux retraités, dès la semaine prochaine, une avance d’un mois de salaire, qui sera remboursable par tranches mensuelles jusqu’en décembre 2022”, a annoncé le chef de l’Etat togolais.

 

Cette décision d’inclusion sociale vise à renforcer le pouvoir d’achat des togolais en ce début de l’année face à une dynamique haussière. Faure Gnassingbé indique qu’il est également maintenu “la subvention des prix, notamment des engrais, du matériel agricole et du blé”. “Le gouvernement a poursuivi la réduction des frais de raccordement à l’eau potable pour les ménages les plus vulnérables”, a-t-il précisé. Ces mesures s’ajoutent à d’autres telles que la gratuité des frais de scolarité dans l’enseignement secondaire et la prise en charge d’un mois de facture d’électricité pour les tranches sociales…

Convaincu que malgré les mesures, les populations continuent à ressentir les effets de cette hausse, le Chef de l’Etat togolais a encouragé “le secteur privé à prendre des mesures similaires” avant d’annoncer que “pour les départs à la retraite à partir de 2020, le paiement attendu des indemnités équivalant à trois mois de salaires sera effectué dès ce mois de janvier.”

Avec Koriactu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page